4- L'apprentissage coopératif

Par Émilie Doutreloux, conseillère pédagogique

L’apprentissage coopératif diffère des autres formes de travail en groupe et de l’enseignement traditionnel sur plusieurs points.

D’abord, contrairement aux classes traditionnelles où les élèves travaillent habituellement seuls et parfois en concurrence les uns avec les autres, l’apprentissage coopératif exige des élèves qu’ils fonctionnent en interdépendance, dans des classes aménagées en conséquence.

Ensuite, dans une structure coopérative, les objectifs des élèves sont liés de façon positive. Ainsi, lorsqu’une ou un élève atteint un objectif, la probabilité pour que d’autres élèves l’atteignent également augmente.

Enfin, l’apprentissage coopératif diffère de l’enseignement traditionnel et du travail en groupe par l’importance de la qualité des interactions entre les étudiants et étudiantes. L’apprentissage coopératif fait participer tous les élèves qui partagent un même but.

 

Pense, paire, partage!

Dans une classe où l’on utilise l’apprentissage coopératif, les objectifs scolaires et sociaux sont souvent fixés en collaboration avec les élèves. L’enseignante ou l’enseignant dispense toujours un enseignement direct, mais son rôle lorsque les élèves travaillent en groupe, consiste à observer et à faciliter les choses et non à jouer à l’expert. Mais attention, personne ne nait coopérateur! Apprendre à coopérer est un préalable essentiel à l'apprentissage coopératif et un beau défi en perspective!


Vous trouverez ici quelques structures coopératives qui vous aideront à diversifier vos approches et animer vos leçons : Recueil de structures coopératives



Ċ
Elaine B.,
25 août 2014 à 07:04